Bienvenue sur le site de l'unité pastorale de Woluwe

Introduction au 1er dimanche de l’Avent

Bonjour. Vous vous demandez sans doute ce que représente ce petit assemblage de carton à côté de
l’autel. Eh bien ! Vous le savez, nous commençons aujourd’hui une nouvelle année liturgique (bonne année
à chacun donc), et l’année liturgique commence toujours par la période de l’Avent, une montée de 4
semaines et dimanches vers Noël, fête de la Bonne Nouvelle de la présence incarnée de Dieu parmi nous.
Un Dieu fidèle et créateur de Vie, En ce 1er Dimanche, soyons reconnaissants pour cette vie reçue de Lui,
laissons-nous façonner par Lui comme le dit Isaïe dans la 1ère Lecture et partageons cette vie reçue avec
tous ceux pour qui vivre, exister, c’est si difficile.
Lors de cette période de l’Avent, l’Opération Vivre Ensemble nous demande toujours d’être plus solidaires
avec les personnes précarisées et exclues qui vivent autour de nous, d’être le porte-voix des Sans Toits
qui peinent à être reconnus, à trouver une place dans notre société.
C’est en lien avec cette opération de solidarité que nous avons choisi le thème de la MAISON. Vous voyez
devant vous une ébauche de maison, maison en carton, fragile, toute simple, loin d’être parfaite. Cela fait
penser aux sans-abris. Elle représente nos constructions humaines mais aussi nos maisons intérieures
tantôt ouvertes, tantôt fermées sur nous-mêmes… Soyons attentifs à dégager le chemin vers nos maisons.
N’est-ce pas en définitive en nous que Dieu veut construire Sa maison ? Une maison avec son toit qui,
comme vous le voyez, s’appuie sur deux murs solides qui représentent les deux piliers de la Parole de Dieu, l’Ancien et le Nouveau Testament.
Chaque Noël nous incite à vivre une rencontre plus intense avec Jésus. Cette rencontre implique de savoir
prendre le temps de « nous poser », de « nous recentrer » pour nous rendre capables de « voir la
lumière » et de « construire l’Espérance » envers et contre tout au milieu de ce monde si dégradé où l’on voit des maisons détruites par la guerre, des villes avec toujours plus de sans-toit ni voix, des églises-bâtiments qui se ferment, une pauvreté spirituelle grandissante dans notre Occident, et à côté de tout cela toujours plus de consommation, des villas ultra confortables mais grillagées.
Chaque Dimanche, sera proposé un geste symbolique expliqué au fur et à mesure de nos prochaines
eucharisties. Les bougies de l’Avent et les compositions florales, les chants apporteront aussi du « sens »
à notre marche vers ce moment où nous tâcherons d’accueillir Jésus le mieux possible pas seulement dans la crèche, mais surtout dans nos vies. Belle célébration !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *