Bienvenue sur le site de l'unité pastorale de Woluwe

Introduction au 2e dimanche de Carême

Le mot choisi en commun avec la Ste-Famille que vous voyez sur le feuillet de ce 2e Dimanche de Carême, c’est « découvrons ». Marchons (1ère semaine) et découvrons. Et pour découvrir, il est nécessaire d’éveiller ses sens.

Alors, comme les lectures de ce jour nous y invitent, mettons-nous d’abord dans le personnage d’Abraham. Remarquez bien que, au moment de la 1ère parole de l’Ange, Abraham arrête son geste de mort envers Isaac pour lever les yeux vers le ciel. Il élargit son champ de vision et découvre ce que demande réellement Dieu grâce à l’alternative du bélier emmêlé dans le buisson qui se présente à lui. Il entend ensuite la voix du Père : « puisque tu as écouté ma voix, tu seras comblé de bénédictions. »

Mettons-nous aussi dans la peau des apôtres Pierre, Jacques et Jean qui ont marché et gravi la montagne du Thabor avec Jésus. Ils ont dû fournir un effort, se mettre à l’écart de leur cadre habituel. Se tenir au sommet d’une montagne permet aussi d’embrasser un horizon plus large. Et ils ont découvert, vu, le temps d’un éclair seulement, un Jésus au vêtement d’un blanc étincelant et entendu la voix dans la nuée qui parlait de Jésus comme le Fils bien-aimé de Dieu. Du jamais vu pour eux, une vraie frayeur d’abord puis un sentiment de bien-être.
Le Seigneur dessine pour nous un avenir de lumière au ciel, comme sur la terre ! L’Esprit-Saint nous suggère de poursuivre la route pour découvrir le Christ, vrai Dieu, vrai homme. Pour les apôtres, cette découverte/révélation n’était pas possible sans cette expérience d’une rencontre « à l’écart » qui a changé totalement leur perspective et peut aussi, si nous le voulons bien, changer la nôtre.

La tentation est grande de se limiter à ce que nous connaissons déjà. Lever la tête, porter un regard neuf sur notre relation à Dieu et Jésus et aux autres, écouter la Parole de Dieu et, dans les diverses situations de vie difficiles parfois, apparemment sans issue pour certains, laisser Dieu insuffler en nous une réponse différente, voire surprenante.  Voilà ce qui pourrait être l’objectif de cette semaine sur notre chemin de Carême.
La 2e feuille colorée qui va remplacer une feuille noire sur notre arbre pourrait porter les mots « Rencontre-dialogue ». C’est la rencontre intime avec Dieu qui peut nous transfigurer pour afficher des visages de Ressuscités. La vraie prière, c’est un dialogue où Dieu se penche vers l’homme pour lui parler et où l’homme écoute avant de répondre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *