Bienvenue sur le site de l'unité pastorale de Woluwe

Introduction au 4e dimanche de l’Avent 2023

Dans le récit de l’Annonciation que nous allons entendre aujourd’hui, il est question de l’Ange, de Marie et d’une porte de maison que va franchir l’Ange.   La porte, ici, n’est pas celle de la « dernière case » d’un calendrier de l’Avent qui nous rapporte du chocolat…  Ce récit nous plonge dans le mystère de l’Incarnation.
L’ange entra chez elle : « Marie, tu as trouvé grâce auprès de Dieu, tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand ». Le mot « concevoir », renvoie à l’action de l’Esprit Saint et à l’Amour de Dieu qui veut « épouser » l’humanité. Voilà déjà une nouvelle assez incroyable. Le mot « enfanter » nous implique au plus profond de nous-même. Tous les parents biologiques ou spirituels le savent : « enfanter » n’est pas le fait d’un jour, mais de « toujours ». Cela apporte énormément de joies, de consolations, d’espoirs ; mais aussi des incompréhensions et des peines. Cela demande un amour désintéressé envers un autre que soi, beaucoup d’écoute et de persévérance ; en résumé : beaucoup d’humilité.
Marie a ouvert sa porte à l’Ange et elle s’est laissé habiter par ses paroles de Promesse d’un sauveur. L’enfantement a commencé en elle. Sa joie va « exulter » quand elle partira rendre visite à sa cousine pour partager cette présence de l’Esprit Saint en elle.
Dans la maison en carton que nous avons placée devant vous depuis le début de l’Avent, nous avons apporté successivement le coussin pour se poser et prier, le tissu qui symbolisait le chemin conduisant l’étranger vers la maison, la lumière qui réchauffe ; c’est à présent un pain et une étoile de Noël que nous déposons pour que cette maison apporte de la chaleur et du réconfort à ceux qui en  manquent le plus cruellement. Ouvrons notre cœur pour nous laisser habiter par Dieu, qui vient installer Sa maison en nous. Soyons attentifs à, tout à la fois, donner aux autres et nous laisser recevoir des autres cette grâce de l’Espérance qui vient de Dieu Incarné.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *